Icône, billet de banque avec une feuille sur un cercle vert

Financement climatique

Reconnaissant les enjeux importants de la lutte contre le changement climatique, les pays en développement allouent déjà de précieux fonds à l'atténuation et à l'adaptation. Cet argent est un investissement crucial dans la sécurité et la prospérité de leurs citoyens pour les générations à venir.

Pourtant, les gouvernements seuls ne peuvent tout simplement pas assumer les coûts. En particulier ceux qui luttent pour sortir leurs citoyens de la pauvreté. Il reste beaucoup à faire.

Lors de la COP15 à Copenhague, les pays développés se sont engagés à mobiliser 100 milliards de dollars chaque année pour l'action climatique dans les pays en développement. L'engagement a été réitéré dans l'Accord de Paris.

Pour relever le défi du financement climatique, le PNUD a travaillé avec les gouvernements pour mieux suivre les dépenses existantes liées au climat (tant publiques que privées) et pour faire en sorte que ces dépenses aillent plus loin.

Dans le même temps, le PNUD a aidé les ministères des Finances à accéder à de nouvelles sources de financement, des fonds internationaux aux investissements privés, et à mieux intégrer le changement climatique et les préoccupations environnementales associées dans les politiques économiques et financières.

Depuis 2008, le PNUD a aidé plus de 140 pays à accéder à plus de 3,2 milliards de dollars de subventions, couvrant l'adaptation, l'atténuation, les forêts et plus encore, contribuant aux priorités définies dans les Contributions Déterminées au niveau National des pays.

Dans le cadre de la Climate Promise, le PNUD continue d'aider les pays à identifier leurs besoins financiers, et à planifier et mobiliser des ressources, notamment à partir de mécanismes innovants tels que les obligations vertes et les marchés du carbone.

Dernières nouvelles

Voir tout

Dernières nouvelles

Voir tout
Le financement climatique est essentiel pour passer à une économie mondiale à faibles émissions de carbone.
Le monde doit renforcer son soutien aux pays les moins avancés - et suivre leur exemple.
De futures opportunités de coopération pourraient entraîner un changement transformationnel pour le financement climatique en Afrique.

Dernières publications

Voir tout
La région des États arabes compte 394 millions d'habitants répartis dans 19 pays et un territoire. Les pays arabes ont réalisé d'importants progrès…